ebook boutique

rentrée littéraire numérique 2011 où sont les indépendants

...
Les éditeurs 100% numériques ne sont pas l'édition numérique
Il existe une rentrée littéraire numérique ? Je suis déjà dans le off... ouf !

Quand des éditeurs 100% numériques s'organisent pour lancer une "rentrée littéraire numérique", naturellement, j'observe.

On peut certes critiquer la rentrée littéraire officielle, d'Amélie Nothomb à... Amélie Nothomb ! Mais là... il suffit peut-être d'acheter un livre gratuit de cette rentrée littéraire pour avoir une bonne idée du niveau de cette manifestation.
Hé oui, quand des éditeurs numériques souhaitent vendre du gratuit comme produit d'appel, il faudrait qu'il soit à la hauteur.

Certes, je sais : ma voix indépendante dérange légèrement là où l'on souhaiterait qu'en alternative de l'édition papier classique engluée dans le papier, il n'y ait que les éditeurs 100% numérique. Mais je précise : l'écrivain peut sauter sur l'occasion du passage à l'ebook pour ne plus travailler pour un éditeur...

L'idée, heureusement, trotte aussi dans quelques cerveaux...
Alors, j'ai publié une méthode. Pas un ebook qui prétend expliquer la révolution numérique et arrivera à la conclusion que cette révolution a pour messies les éditeurs 100% numériques. Naturellement, ces livres ne sont pas auto-édités. Comment des auteurs peuvent parler d'auto-édition sans l'avoir expérimentée ?
Certes, des écrivains ne se privent pas de gloser sur la mort...

Ou alors, ces éditeurs 100% numériques, essayent discrètement de s'accaparer le terme auto-édition ?

Je n'ai rien contre les éditeurs 100% numériques... mais je tiens à la cohérence de l'auto-édition, domaine sans lequel j'ai "un peu" d'expérience.

Je n'ai rien contre l'organisation d'une "rentrée littéraire numérique" mais si elle est réservée aux éditeurs 100% numériques, un titre "rentrée littéraire numérique des éditeurs 100% numériques" aurait été préférable...

Le côté "nous sommes l'édition numérique" alors que l'édition numérique se met en place, c'est quand même un peu déplacé. Naturellement, les indépendants ne sont pas organisés. Nous sommes plusieurs à faire entendre notre voix. Il faudra nous regrouper ?



Ajouter un avis numérique


- le 08 septembre 2011 à 17 : 30
par Marie C-L : En réponse à Edgar (voir plus bas) :
Cher monsieur, ce n'est pas parce qu'un écrivain choisit les voies de traverses qu'il est paranoïaque ou que son opinion sur le lobbying de l'édition est prétentieuse. Les chiffres parlent tous seuls et c'est un fait, les artistes (musiciens ou écrivains) touchent des miettes de leur travail. Indépendamment des considérations financières, sur le plan de l'évolution de la société, fort heureusement, dans tous les domaines (la science ou les arts), il y a des personnes qui ne suivent pas le plus grand nombre. Dans l'écriture, nous avons, par exemple, en la personne de Jean Guenot, un grand auteur auto-éditeur qui s'est lancé dans cette aventure du temps où il lui fallait coudre ses livres à la manuellement (avec une couseuse) ! Si vous ne connaissez pas déjà son travail et sa vie, je vous recommande chaleureusement ses oeuvres qui sont un exemple d'indépendance artistique fructueuse loin de toute paranoïa.

- le 07 septembre 2011 à 21 : 13
par Edgar : C'est affligeant ce que l'on peut lire sur votre site. Vos mots sont à l'image des sites dont vous faîtes la promotion: insipides, inintéressants, prétentieux, égocentriques, paranoïaques. Vous avez un sérieux probléme.
Commentaire webmaster : J'ai naturellement reçu ce message. Le supprimer ? Ma première réaction fut "pauvre Edgar"... Sur une musique de Gérard Manset. Pauvre Edgar qui ne se rend pas compte que son commentaire est affligeant ? J'ignore naturellement la profession de ce monsieur anonyme... un monsieur dont les sites et les écrits sont sûrement très intéressants...

- le 07 septembre 2011 à 16 : 49
par Marie auto-édition : j'ai suivi quand vous avez essayé de regrouper les auteurs éditeurs sur auto-edition.com mais je sais bien que nous sommes toutes et tous des solitaires...
Marie

- le 07 septembre 2011 à 11 : 03
par jacques : où je crois que les auteurs éditeurs devraient se regouper... pour faire mieux entendre leur voix et voie...


Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.

Les trois livres de la rentrée littéraire numérique ebook-boutique :
Découvrir et acheter.

ebook 1 Ebook : trois romans pour le prix d'un livre de poche

ebook 2 46 ans, l’âge de sa Liberté

ebook 3 Le guide de l’auto-édition numérique en France

sur le forum : Participer au premier prix littéraire de l'année
LIRE PROPOS et commentaires.